Déco chic de maison : Classe actuelle

Lignes épurées et géométriques, meubles aux formes sobres, couleurs sourdes ponctuées de touche vives… On se sent en harmonie avec cette ambiance chic et très tendance !

chic

Le choc des teintes
Tout le chic est obtenu ici par l’association entre des murs et un sol aux couleurs neutres, habillés de chaux ferrée et de béton ciré, et des textiles précieux, aux couleurs fortes.

Noire élégance
Des meubles aux lignes simplissimes d’un noir profond, un sol gris, des murs mastic et, sur les sièges, des galettes immaculées.

Contrastes (à gauche)
Souligner certains éléments d’architecture, ici l’escalier et les encadrements de fenêtres, avec une peinture foncée en contraste avec un mur clair, produit un effet décoratif puissant. Peintures Tollens.

Déco chic de maison : Classe actuelle 2

Verticalité (à droite)
Rehaussez les lignes et les structures avec des couleurs fortes travaillées en camaïeux.

deco-2

C’est une ambiance sobre et intemporelle, dans laquelle les lignes géométriques des meubles et de l’architecture forment la colonne vertébrale.
Elle s’adapte particulièrement bien aux maisons modernes dont les volumes réguliers et souvent impersonnels prennent du relief grâce à la force des lignes. De plus, les grandes ouvertures, que l’on y trouve généralement, permettent de jouer avec la lumière et donc avec les matières en présence.

Si murs et sols sont habillés de teintes assez neutres, du blanc cassé au miel en passant par des gris clairs, utilisez des couleurs soutenues pour réveiller l’ensemble en parsemant de petites touches vives et colorées. Coussins, rideaux, nappe… seront traités dans cet esprit et vous serez surpris de constater combien un mur recouvert d’un stucco mastic peut être valorisé par l’ajout d’un canapé aux coussins couleur cobalt ! Choisissez aussi avec soin vos meubles…

Cette ambiance est l’une des plus faciles à concevoir, car elle est parfaitement en osmose avec ce mobilier simple et épuré que nous proposent actuellement les créateurs.

Belles lignes
Rectitude des pieds et douceur de la forme du dos pour cette chaise “Monterey”, en hêtre et laine. H 86 cm. Marie’s Corner.
Tout en finesse
Délicatesse du verre et force du laiton pour ce guéridon à la forme tendance vinicole ! H 50 cm. Home Autour du Monde.
Mélange des matières

Mariage réussi de mat et de satiné, de coloris turquoise, anis, vert… pour un chic ludique. Boussac.

 

Filtre à cartouche (ou à poches filtrantes) piscine

Description d’un filtre à cartouches (ou à poches filtrantes)

Il filtre l’eau grâce à une ou plusieurs cartouches (ou, plus rarement, des des poches filtrantes). Sa filtration est de l’ordre de 15 à 20 microns.

filtreAvantages d’un filtre à cartouches (ou à poches filtrantes)
C’est le plus simple et le moins cher à installer (pas de raccort avec l’égout).
Il ne possède pas de vannes 6 voies mais qu’ une entrée et qu’une sortie. Ce filtre ne coûte pas cher à l’achat.

Inconvénients d’un filtre à cartouches ou à poches filtrantes
Le nettoyage de ce filtre est le plus difficile de tous dû fait qu’il ne possède pas de vannes 6 voies.
Les cartouches devront être changées tous les 2 ans environs.

A savoir
En cas de colmatage de la cartouche, il vous faudra l’enlevé de la cuve et la nettoyer manuellement.

Canapé capitonné : faites votre choix

Quand on pense capiton, on pense au confort britannique et au chesterfield installé au coin du feu… Mais, ces dernières années, ce classique a fait peau neuve, sans rien perdre de son inimitable style.

canape

Tout le monde le connaît ! Le canapé Chesterfield, icône britannique, tiendrait son nom d’un certain lord Chesterfield qui vivait au XVIIIe siècle. Reconnaissable entre tous, presque indétrônable, il a inspiré, depuis quelques années, toute une génération de sièges originaux, colorés, au design plus actuel, qui s’affranchissent de la forme un peu lourde de leur célèbre aîné, tout en conservant ce qui fait son style : le capiton.
Même esprit, nouveau look
Parmi ces nouveaux modèles, on distingue deux écoles. La première conserve la forme traditionnelle du Chesterfield mais revisite le revêtement et la couleur. Adieu le cuir traditionnel, bonjour le velours soyeux aux tonalités vives (très
beau rouge aux 3 Suisses, par exemple, ou imprimé ludique “drapeau anglais” chez De Kercoët). On trouve également des revêtements en lin, coton…
La seconde école garde le capiton, bien sûr, mais le remodèle dans des formes plus contemporaines et se vêt de couleurs douces, comme le mauve ou le gris, les couleurs dans l’air du temps.

 

Faire des joints de carrelage 2

N’hésitez pas à en préparer une quantité importante (de quoi couvrir toute la pièce, par exemple). Le délai de séchage laisse amplement le temps de travailler et de rectifier les premières hésitations.

 Laissez reposer le mélange une demi-heure environ.

  • Pendant ce temps, vérifiez soigneusement que la colle du carrelage n’a pas débordé entre les carreaux, ce qui gênerait le tirage des joints. Au besoin, faites sauter les bavures au moyen d’un petit burin ou d’un vieux tournevis.
    Attention de ne pas détériorer le carrelage ou desceller les carreaux.

 Important : si vous avez ajouté à votre mortier à joints beaucoup de pigments, il est conseillé de protéger votre carrelage contre l’incrustation du colorant. Vous trouverez, dans les magasins spécialisés, des produits de protection à appliquer sur le carrelage avant la pose du mortier.

 2. Couler le mortier et garnir les joints

Au sol

  • Déversez le mortier à joints sur le sol.

  • Etalez-le grossièrement avec une raclette ou une taloche en caoutchouc par surfaces d’1 à 2 mètres carrés.

Au mur

  • Déposez le mortier au mur avec une truelle.

  • Avec une raclette en caoutchouc, faites des mouvements de haut en bas pour bien faire rentrer le joint dans les interstices.

  • Faites ensuite un second passage en effectuant des mouvements latéraux.

  • Lorsque l’ensemble de la surface est à peu près couvert, peaufinez le remplissage des joints en tirant la raclette en diagonale, de manière à ne pas creuser à certains endroits plus qu’à d’autres.

Le joint doit affleurer la surface du carreau. Autant que possible, essayez d’enlever au maximum le mortier sur le carreau lui-même, ce qui simplifiera d’autant le nettoyage à venir.

Faire des joints de carrelage

carrelageLa réalisation des joints est la dernière étape de la pose d’un carrelage au sol ou au mur. L’opération, qui consiste à boucher les interstices entre les carreaux, permet d’empêcher l’eau de s’infiltrer, mais elle assure également la finition décorative. Vous pouvez en effet jouer sur les coloris ou le relief des joints. Explications.

Préparer le mortier à joints

Les joints (sol et mur) se réalisent avec du mortier à joints pour carrelage. Celui-ci se présente sous forme de poudre vendue par sacs de 1 à 25 kg.
Il en existe différentes sortes :
– des mortiers fins composés de ciment blanc ou gris adaptés à tous les usages classiques ;

– des mortiers techniques contenant des substances spécifiques renforçant la résistance des joints : joints pour trafic intense, joints souples absorbant les chocs, résistance aux nettoyages fréquents, joints spécial piscine.

A savoir : les mortiers à joints existent aujourd’hui dans une palette de couleur allant du blanc à l’ocre. Toutefois, les teintes peuvent être modifiées par l’adjonction de colorants spéciaux.

Préparer le mortier à joints

  • Dans une grande auge ou un seau, versez en pluie la poudre dans l’eau.

  • Travaillez le mélange à la truelle jusqu’à avoir supprimé tous les grumeaux.
    La colle doit avoir la consistance finale d’une épaisse pâte à crêpes et s’écouler de la truelle.